LE CALENDRIER

Toutes les civilisations ont tenté de mesurer le temps et de noter les événements périodiques, qui rythment leur vie.

Des civilisations antiques jusqu'à nos civilisations modernes, le calendrier marque la périodicité des phénomènes naturels et des dates essentielles des fêtes païennes ou religieuses . Le retour cyclique des saisons (considéré comme un anneau, d'où le mot année) marque la période de base des calendriers . Le cycle annuel est basé sur le retour du soleil en un point donné . Ainsi on détermine l'année sidérale (temps mis par le soleil pour repasser en un point donné du ciel ) de 365 jours 6 heures 9 minutes 9,77 secondes, l'année tropique (temps de révolution de la terre autour du soleil) de 365 j 5 h 48 mn 45,183 s, l'année civile (temps moyen de révolution de la terre autour du soleil), l'année anomalistique (temps mis par le soleil pour repasser au même point de son orbite apparente) de 365 j 6 h 13 mn 52,53 s, l'année draconitique (temps mis par le soleil pour repasser au noeud ascendant de l'orbite lunaire sur l'écliptique) de 346,6 j représente un cycle de 19 ans (saros) de retour approximatif des éclipses .
Le caractère commun à tous les calendriers se définit donc par le souci de décompter exactement, à partir de ces données astrales, la valeur du jour,des mois et des années . Au cours des siècles on s'est approché de façon suffisante de ce décompte mais pas satisfaisante ; les mouvements périodiques des astres (principalement de la terre) perturbent les cycles .
Les recherches effectuées, surtout par les religions, ont donné naissance à plusieurs types de calendriers . Calendriers lunaires, calendriers solaires, calendriers rationalistes .
Le mot calendrier vient de l'étrusque et chez les romains désignait le 1er du mois . D'autres noms sont utilisés, par exemple Almanach (de l'arabe al méné, racine grecque arabisée, qui signifie lunaison) .

Les indiens d'Amérique et les tahitiens n'utilisent que des calendriers lunaires . Mais les Aztèques possédaient trois sortes de calendriers : un calendrier civil (solaire) de 18 mois de 20 jours, soit une année de 360 jours, un calendrier religieux de 260 j, un calendrier vénusien de 584 j solaires . Au bout de 56 années vénusiennes (104 années solaires) les trois calendriers se trouvent à la même date. Les Mayas y ajoutaient un calendrier lunaire (2 semestres en alternant mois de 29 j et mois de 30 j .

Les grecs anciens utilisaient un calendrier lunaire avec des cycles de 4 ans, qui représentaient les olympiades . Le jour commençait au coucher du soleil . Les villes usaient de calendriers particuliers .

Le Cambodge et le Laos avaient pris un calendrier d'origine indienne luni-solaire (année solaire de 365 ou 366 j et mois lunaires de 29 ou 30 j . Un jour est ajouté tous les 5 ou 6 ans et 1 mois tous les 3 ou 4 ans . Cycle de 60 ans combinant cycle de 12 ans et cycle de 10 ans .

Le calendrier chinois, luni-solaire, comportait des années longues de 383 ou 384 j et des années courtes de 354 ou 355 j . En cours jusqu'en 1911, chaque année reçoit encore aujourd'hui un nom symbolique .

Le Viêt Nam utilisait le calendrier lunaire de 12 mois de 29 ou 30 j et tous les 2 ou 3 ans 1 mois embolismique (mois supplémentaire de 30 jours) variable . Cycle de 60 ans et période arbitraire . Le nouvel an lunaire est la fête du Têt . Ce pays a adopté le calendrier grégorien pour les actes officiels .

Le Japon se sert du calendrier grégorien avec des époques correspondant aux règnes des empereurs .

L'Inde, qui a adopté le calendrier grégorien pour les actes officiels, possède un calendrier national de 365 j et 12 mois . Chaque mois coïncide au temps mis par le soleil pour parcourir chaque signe du zodiaque . Le premier jour de l'année, qui commence avec l'entrée du soleil dans le signe du bélier (21 ou 22 mars), se nomme chaitra . L'année comprend 6 saisons de deux mois à partir du 15 mars : vasanta (printemps), grisma (été), varsa (saison des pluies), sarad (automne), hemanta (hiver), sisira (saison de la rosée) .

Les israélites utilisent un calendrier luni-solaire depuis le quatrième siècle après jésus Christ . Ce calendrier découle du calendrier ancien (mentionné mille ans avant Jésus Christ ), qui servait au calcul de la Pâque juive (14éme jour de la lunaison de Nissan -équinoxe de printemps- de l'année de l'exode) . Le désaccord entre cycle lunaire et cycle solaire modifiait ce calcul . En définitive, ce calendrier a été basé sur un cycle lunaire de 19 ans avec 12 années communes de 12 mois (29 ou 30j soit 354 j, parfois 353, parfois 354) et 7 années embolismiques ( 3, 6, 8, 11, 14, 17 et 19éme) de 13 mois (29 ou 30 j soit 384j, parfois 383, parfois 385) . Ce mois embolismique (supplémentaire) se nomme véadar . La date de la pâque avance ainsi de 11j par rapport à l'année solaire et recule de trente jours aux années embolismiques . Le jour commence au coucher du soleil . Le 1er jour de la semaine se nomme sabbat . Le jour origine de ce calendrier serait le 7 octobre 3761 avant Jésus Christ (1er tishri) ; en 1999 il est donc en l'an 5760 .

Les musulmans n'ignorent pas l'année solaire mais utilisent un calendrier lunaire, rythmé par les lunaisons ; les phases de la lune déterminent le début de l'année, qui pour cette raison est variable . Le 1er jour de l'an I de l'hégire (ère musulmane, jour où Mahomet quitta La Mecque pour Médine) correspond au 16 juillet 622 de l'ère chrétienne ; le 1er jour d'une année musulmane se nomme le Muharram. Les jours sont comptés à partir du coucher du soleil. L'année comprend 12 mois de 29 ou 30 jours en alternance, soit 354 jours . Afin de rattraper le décalage provoqué, sur un cycle de 30 années, 11 années (années abondantes : 2, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 26 et 29) sont augmentées de 1 j .

Une fraction d'origine perse dissidente de l'islam fondée par le Bab (Mirza Ali Muhammad exécuté par le Chah) à créé le calendrier Bahà'i, qui débute le 21 mars 1844 et comprend 19 mois de 19 j plus 4 j intercalaires (5 les années bissextiles . L'année débute le 21 mars (équinoxe de printemps) et les jours commencent au coucher du soleil .

L'Égypte possède un calendrier vague (année civile) ou civil fondé cinq mille ans avant Jésus Christ et basé sur l'apparition de l'étoile Sirius dans le ciel (lever héliaque et 1er jour de l'année solaire , qui correspond au 19 juillet du calendrier grégorien) . L'année comprend 365,25 j soit 12 mois de 30 j plus 5 j intercalaires (6 j tous les quatre ans si le millésime de l'année suivante est multiple de 4) ajoutés en fin d'année . Ce calendrier subit une erreur de 0,25 j par an .
Le calendrier copte, luni-solaire, s'est inspiré de ce calendrier mais a pour origine la naissance du Christ .
Le calendrier républicain français de 1793 prit ce calendrier pour modèle mais corrigea l'erreur de 0,25 j en y incluant les années sextiles (années qui ont un jour en plus) . L'an I commençant le 17 juillet 1789 pour certains ou le 1er janvier 1789 pour d'autres, l'assemblée législative décréta le 2 janvier 1792 que l'an IV de l'ère de la liberté avait commencé le 1er janvier 1792 .
Ensuite la convention décrète l'an I de la République le 22 septembre 1792, puis, le 2 janvier 1793, que l'an II commence le 1 janvier 1793 mais elle songe déjà à remanier le calendrier . C'est ainsi qu'elle revient, par décret du 14 vendémiaire an II (5/10/1793), à la date de création de la République : 22/09/1793 et crée un calendrier révolutionnaire .
L'année commencera à minuit le jour de l'équinoxe vrai d'automne pour l'Observatoire de Paris ; les astronomes sont chargés par décret de déterminer chaque année la date exacte, ce qui fait débuter l'année le 22, le 23 ou le 24 septembre . L'année de 365 j comporte 12 mois de 3 décades de 10 j et 5 jours complémentaires . Les jours des décales se nommaient : primidi, duodi,tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi et décadi ; les mois portaient les noms de : vendémiaire (septembre/octobre), brumaire (octobre/novembre), frimaire (novembre/décembre), nivôse (décembre/janvier), pluviôse (janvier/février), ventôse (février/mars), germinal (mars/avril), floréal (avril/mai), prairial (mai/juin), messidor (juin/juillet), thermidor (juillet/août), fructidor (août/septembre) . Le jour était divisé en heure décimales (10 h de 100 mn) mais le 18 germinal an III (7 avril 1795) ce principe fût suspendu . Ce calendrier tomba en désuétude à la fin de la révolution française même si les actes officiels de l'empire et de la commune portent des dates y afférentes .

Le calendrier romain, lunaire, comptait 304 j répartis en 10 mois (martius, aprilis, maïus, junius, quintilis, sextilis, september, october, november, december ) et fût créé à la fondation de Rome (753 avant Jésus Christ) . Après maintes retouches, dont la modification des mois ( ajout de janus et de februarius après december, puis placement -vers 400 avant J C- de februarius entre janus et martius ) et celle de faire débuter l'année au 1er janvier -janus), la réforme julienne (Jules César), elle aussi tâtonnante, décida en 708 de Rome (46 avant Jésus Christ), que l'année suivrait le cours du soleil et qu'elle comprendrait 365 j plus un jour supplémentaire tous les 4 ans (eu égard à l'excédent annuel de 6 h ) . Ce jour prit le nom de bis sexto ante calendas martii, d'où le nom de bissextile . Puis, en hommage à Jules César, quintilius se nomma julius . Ensuite en hommage à Auguste, sextilis fût appelé augustus mais, comme Auguste équivalait Jules César, on donna à augustus le même nombre de jours qu'à julius en retranchant 1 j à februarius . Cette opération accolant trois mois de trente et un jours, on décida que september passerait un jour à october et november un jour à december .
Les mois se divisaient en trois parties inégales, les calendes (1er jour du mois 1er jour de la nouvelle lune et 1er tiers du mois environ), les nones (5éme jour du mois -ou 7éme pour martius, maïus, julius et october- et 9éme jour avant les ides) et les ides (13éme jour (ou 15éme), période de la pleine lune. Les jours se comptaient en rétrogradant à partir de ces dates (concordance entre cycles de la lune et jours du mois) et portaient des noms d'astres : lunae dies (lundi), martis dies (mardi), mercurii dies (mercredi), jovis dies (jeudi), veneris dies (vendredi), saturni dies (saturday anglais) mais samedi vient sabbati dies (jour du sabbat) et dies domenica (dimanche), qui lui veut dire jour du seigneur .
Les Chrétiens se servirent naturellement de ce calendrier Julien encore utilisé par les églises orthodoxes russe, grecque et finlandaise ainsi que par les patriarcats d'Antioche et de Constantinople .
A la suite de débats autour de la Pâque et à l'instigation d'un moine DENYS LE PETIT, l'Église décida en 532 que le 1er janvier 754 de Rome qui suivit la naissance de Jésus (25 décembre 753 de Rome) devint le 1er janvier de l'an I de l'ère chrétienne ( à noter qu'il n'y a pas d'an 0, les historiens passant de l'an I avant Jésus Christ -753 de Rome- à l'an I de l'ère chrétienne -754 de Rome) .
La France adopta l'ère chrétienne au 8éme siècle mais ne stabilisa son calendrier qu'en 1567 .
Mais en octobre 1582, le calendrier Julien accusant un retard de 13 j (11 mn 14 s par an depuis 45 avant Jésus Christ), le pape Grégoire XIII décida de le réformer . Cependant , négligeant les trois jours de retard accumulés jusqu'au concile de Nicée (en 325), dix jours sur treize furent rattrapés (le jeudi 04/10/1582 fût suivi du vendredi 15/10/1582) .
Le calendrier grégorien est notre calendrier actuel . Il sert de calendrier ecclésiastique car il indique les dates des fêtes religieuses fixes et mobiles ainsi que les nombres ou lettres du comput . Il comprend 12 mois : janvier (31 jours), février (28 jours ou 29 les années bissextiles), mars (31 jours), avril (30 jours), mai (31 jours), juin (30 jours), juillet (31 jours), août (31 jours), septembre (30 jours), octobre (31 jours), novembre (30 jours), décembre (31 jours). Tous les quatre ans l'année devient bissextile et comprend 1 jour supplémentaire (366 au lieu de 365) placé en février, sauf les années se terminant par 00 (début de siècle : 1600, 1700, 1800, 1900 et 2000) avec exception pour celles, dont le nombre de siècles au millésime est divisible par 4 ; ainsi 1600 et 2000 seront bissextile alors que 1700, 1800 et 1900 ne l'étaient pas.
A noter que l'année grégorienne est encore trop longue d'un jour tous les 3000 ans et que la date de Pâques se détermine par un calendrier lunaire.

Des projets de réforme envisagés (calendrier universel de Camille Flammarion, calendrier fixe d'Auguste Comte, calendriers inspirés de ces deux modèles) n'ont pas convaincu . L' Organisation internationale de Standardisation a proposé un calendrier ISO : le jour 19 940 101 équivaudrait au 01/01/1994, la 1ére semaine de l'année serait celle où se trouve le 1er jeudi de janvier .

Les Termes Ésotériques du Calendrier (Le Comput)

Le Comput ecclésiastique

Ensemble d'opérations servant à calculer les fêtes mobiles religieuses (Pâques particulièrement) .

 L'épacte

En 2014 l'épacte est de 29. Nombre de 0 à 29, qui donne l'âge de la lune au 31 décembre (le1er jour de la nouvelle lune compte 0) .

Cycle Solaire
ou
Cycle Dominical

Égal à 7 en 2014Cycle de 28 ans, qui voit revenir les mêmes lettres dominicales.
Période de 28 ans au bout de laquelle les mêmes dates de chaque mois tombent aux mêmes jours de la semaine.

Le Nombre d'or

Pour 2013 il est égal à : 1

C'est un nombre compris entre 1 et 19, qui indique le rang d'une année dans un cycle de 19 ans (cycle de Méton*) .
Au terme de ce cycle les phases de la lune se produisent aux mêmes dates (19 années solaires valent 235 lunaisons) .
Pour le calculer : reste de la division par 19 du millésime de l'année augmenté de 1 (l'an 1 de l'ère chrétienne ayant 2 comme nombre d'or) ; si reste = 0, nombre d'or = 19 .

* Astronome grec

INDICATION 
ROMAINE

Elle est égale à 7pour 2014.
Rang d'une année dans un cycle de 15 années n'ayant pas de rapport astronomique . Cycle de perception des impôts au temps des empereurs romains . Revu par le pape Grégoire VIII, qui le fit commencer le 1er janvier 1313, il sert à dater le bulles papales. Pour le calculer :
reste de la division par 15 du millésime de l'année augmenté de 3 .

Lettre Dominicale

En 2014, mercredi = A donc dimanche = E
Le choix s'effectue sur les sept premières lettres de l'alphabet latin :A, B,C, D, E, F, G . Elles représentent les sept jours de la semaine, en considérant que le jour du 1er janvier est A .
Pour les années bissextiles une deuxième lettre (la suivante) est désignée à partir de mars, en raison du décalage introduit par le 29 février .

L'Avent

Quatre dimanches avant Noël, commence la période nommée Avent, qui marque le début de l'année liturgique et la préparation à la fête de la nativité.

Sa durée est donc d'environ 4 semaines et a débuté le dimanche 2 décembre, en 2012. En 2014, l'Avent débutera le dimanche 30 novembre. 

Rameaux

Dimanche avant Pâques.
En souvenir des branchages agités par la foule saluant l'entrée de Jésus à Jérusalem.

Fêtes Religieuses
Fixes
Attachées à la Vierge

Sainte Marie le 1er janvier.
Annonciation le 25 mars .
Visitation le 31 mai .
Assomption 15 août .
Nativité 8 septembre .
Présentation de Marie au temple le 21 novembre .
Immaculée conception 8 décembre.

Attachées aux Saints

Saint Joseph 19 mars.
Nativité de Saint Jean Baptiste 24 juin.
Saints Pierre et Paul apôtres 29 juin.
Toussaint
1er novembre.
Fidéles défunts 2 novembre.

Fêtes Religieuses
Fixes
Attachées à Jésus Christ

Nativité (Noël, depuis l'an 330) le 25 décembre .
Circoncision le 1er janvier .
Épiphanie le 6 janvier (en France 1er dimanche après le 1er janvier) .
Baptême le 13 janvier (dimanche suivant l'Èpiphanie). Mais en France comme l'Èpiphanie peut se situer le dimanche 7 ou 8 janvier, le Baptême se fête le lundi suivant.
Présentation au Temple le 2 février (Chandeleur)
Transfiguration 6 août .
La Croix glorieuse 14 septembre

Fêtes Religieuses Mobiles

Pâques fixée (depuis le concile de Nicée 325) au dimanche qui suit le 14éme jour de la lune, qui atteint cet âge au plus tôt le 21 mars .
- le 31 mars en 2013.
Rameaux Dimanche avant Pâques.
Cendres 40 jours avant Pâques (excepté les dimanches, qui n'étaient pas jeûnés) .
Carême durée de jeûne de 40 jours (sauf dimanches) entre Mardi gras et Pâques.
Ascension 39 jours après Pâques .
Pentecôte 49 jours après Pâques .
Trinité 56 jours après Pâques
Fête Dieu 60 jours après Pâques .
Avent Quatre dimanches avant Noël .

En France et Attachées à Jésus Christ

Épiphanie 1er dimanche après le 1er janvier.
Baptême
dimanche suivant l'Èpiphanie ; le lundi suivant l'Èpiphanie si cette dernière tombe le 7 ou 8 janvier.

L'ÉPIPHANIE

L'épiphanie (du grec apparition), d'origine orientale, se fête le 6 janvier sauf en France où elle se fête le dimanche qui suit le 1er janvier .
En orient elle représente les trois premières apparitions ou épiphanies du Christ (sa naissance, son baptème et le miracle de Cana) .
L'occident célébre l'apparition du Christ aux nations païennes, symbolisée par la venue des rois mages à Bethléem (d'où aussi le nom de fête des rois), mais également le baptème du Christ par Saint Jean Baptiste et le1er miracle du Christ aux noces de Cana.

LE CARÊME

Période de pénitence et d'abstinence, pour les Catholiques et les Orthodoxes, qui se terminera le jour de Pâques.  Cette période s'observe en mémoire de Jésus-Christ, qui se retira quarante jours dans le désert pour prier.
Les Catholiques et les Orthodoxes perpétuent ce souvenir par l'observance du Carême, qui dure quarante jours du mercredi des cendres jusqu'au samedi saint moins les cinq dimanches de Carême et le dimanche des rameaux.
Le mercredi des cendres, le prêtre marque de cendre le front des fidèles pour leur rappeler qu'ils sont poussière et les inviter à la pénitence.
Le Pape Urbain II le prescrivit au concile de Bénévent.

retour A la page

retour sommaire vie pratiqueretour sommaire

01/01/2014