Les Faits du Mois

 

COUTUMES

LA SAINT JEAN
La Saint-Jean comporte deux manifestations, l'une chrétienne, car beaucoup de villes, de villages ou de lieux-dits portent le nom de Saint-Jean, apôtre du Christ, et fêtent ce jour là leur saint patron, l'autre païenne, car partout de nombreux feux de joie ponctuent l'événement.
La Saint-Jean voit aussi fleurir de nombreuses plantes médicinales ou nanties de bien d'autres vertus, rattachées à toutes nos traditions.

FEUX DE LA SAINT JEAN

Dans l'antiquité,les Romains allumaient des feux de joie pour fêter le solstice d'été.
Le solstice d'été arrive le 21 juin, selon notre calendrier.
Notre civilisation a maintenu , comme souvent, la tradition romaine des feux pour fêter la Saint-Jean. Comme à l'époque des Romains, les jeunes gens continuent de sauter trois fois au dessus du feu en faisant des voeux.

FEUX DE LA SAINT JEAN PAYS CATALAN

Le département des Pyrénées Orientales (France) fêtait l'événement en organisant depuis le mont Canigou (2785 m) des feux sur chaque ancienne tour de garde et en apportaient la flamme dans chaque village pour y allumer les feux.

Fête de la flamme du Canigou
En 1955 naquit la fête de la flamme du Canigou. Cette flamme entretenue toute l'année au castillet de Perpignan allume aujourd'hui le feu du Canigou, grâce au rassemblement (trobada) de la flamme du Canigou et, de là, la plupart des feux de la Saint Jean en pays catalan.

Trobada de la flamme du Canigou
Le dimanche qui précède la Saint Jean, chaque village envoie une délégation au sommet du Canigou, avec un fagot de bois au nom du village et le dépose autour de la croix du Canigou.
La veille de la Saint Jean, les délégations remontent au Canigou où un feu est allumé, avec la flamme apportée du Castillet de Perpignan. Le feu se transforme en un immense brasier visible de toute la plaine du Roussillon.
Le jour de la Saint Jean, chaque délégation récupère la flamme du feu dans une lampe, pour la porter, dans chaque village en fin d’après-midi, afin d'allumer dès la nuit le feu de la Saint Jean.
Dans l'attente, les villageois confectionnent les bouquets en croix de la Saint-Jean avec des herbes du pays : l’orpin “mort-i-viu”, l’immortelle “sempreviva”, le millepertuis “perico groc”et les rameaux de noyer “noguera”.

A Perpignan l'embrasement artificiel du Castillet (ancienne porte des fortifications) représente le feu de la Saint Jean.

LES HERBES DE LA SAINT JEAN

 

 

 

Armoise commune (Artémisia vulgaris) Appelée aussi aurone, armoise citronnelle, couronne de Saint-Jean, herbe aux cents goûts, herbe royale et herbe de la Saint-Jean, elle pousse dans tous les lieux incultes.
Des grappes de fleurs rouge-brun apparaissent de juillet à septembre.
C'est une plante médicinale.

 

 

 

 

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)
Plante vivace nommée selon les lieux courroie de Saint-Jean, herbe de Saint-Jean, rondelette, rondote ou terrète, elle pousse dans les prairies ou au bord des chemins et fleurit au printemps.
C'est une plante médicinale aux fleurs violet clair et à la tige rampante.

LES HERBES DE LA SAINT JEAN EN PAYS CATALAN

Les herbes de la Saint-Jean du pays catalan : l’orpin “mort-i-viu”, l’immortelle “sempreviva”, le millepertuis “perico groc”et les rameaux de noyer “noguera” ,servent à confectionner les bouquets en croix de la Saint-Jean .

...................... .......... ..........
.........millepertuis “perico groc” ...............................................noyer “noguera” .................................................orpin “mort-i-viu” ..........................immortelle “sempreviva”

L'HERBE DE SAINT JEAN

Millepertuis officinal (Hypericum perforatum)
Cette plante aux fleurs jaunes se nomme selon les régions chasse diable, herbe de la Saint-Jean, herbe aux piqûres ou trucheron jaune.

 

L'ÉTÉ

Dans l'hémisphère nord la saison dure 93 jours , du 21 juin (solstice d'été) au 20 septembre. Elle donne les journées les plus chaudes en juillet/août car les rayons du soleil, moins obliques, réchauffent mieux la terre.
Le beau temps attire les gens au dehors et la chaleur permet des tenues vestimentaires plus légères. Cette liberté corporelle entraîne un besoin d'évasion et l'été devient ainsi la période propice aux vacances.

LE SOLSTICE D'ÉTÉ

Lorsque le plan solaire (en bleu sur la figure ci-contre) se place au-dessus du plan orbital terrestre(en vert sur la figure ci-contre) , l'hémisphère nord de la terre reçoit les rayons du soleil sous un angle plus direct (les rayons sont verticaux au niveau du tropique du cancer), bien que la terre se trouve plus éloignée du soleil (aphélie le 2 juillet). Les jours atteignent leur plus grande durée et moins de chaleur est renvoyée la nuit dans l'espace . Ces faits déterminent le solstice d'été le 21 de juin.

 

LE COSCOLL

Chaque année dés mi juin et traditionnellement le 24, les catalans partent en montagne cueillir le "coscoll".
COSCOLL est le nom catalan de l'angélique sauvage, scientifiquement appelé moloposperme du Péloponnèse (Molopospermum peloponnesiacum).
Cette plante pousse au dessus de 1800 mètres dans les cailloutis et éboulis des Pyrénées Orientales et des Alpes du sud. Les jeunes pousses servies en salade doivent subir une préparation spécifique. La plante fleurie, séchée et ensuite macérée dans l'alccol à 40° permet l'élaboration d'une liqueur.
Les cueilleurs attendent que cette plante fleurisse, afin de ne pas la confondre avec l'aconit napel (mortel).

............................
Salade de jeunes pousses.....................................................................................Jeunes pousses avec fleur

....................
............................Coscoll fleur, feuilles................................................Coscoll jeune plant fleur........................................Angélique sauvage.......................

..........
...............Aconit malpel plante, feuilles......................................Aconit malpel fleur...................................

LE MOIS DE JUIN

Sixième mois de l'année dans le calendrier grégorien.
Avant la réforme julienne (Jules César), junius était le quatrième mois de l'année du calendrier romain.
Pour le calendrier républicain, juin était représenté pour trois sixièmes par prairial et pour deux sixièmes par messidor.
Le solstice d'été se produit le 21 juin avec l'arrivée de l'été.

 

retour sommaire Accueilretour sommaire

01/06/2017