Les Faits du Mois

 

COUTUMES

FÊTE NATIONALE FRANÇAISE "14 JUILLET"
Célébrée le 14 juillet elle commémore la prise de la Bastille (14 juillet 1789) et en conséquence la conquête de la liberté mais aussi la fête de la fédération (14 juillet 1790), qui en était le premier anniversaire ainsi qu'une manifestation de réconciliation nationale.
Son adoption date du 6 juillet 1880, sur proposition de Benjamin Raspail.

LE DÉFILÉ DU 14 JUILLET

Le défilé se déroulait à Longchamp de 1880 à 1914 ; le premier défilé sur les Champs-Élysées eut lieu en 1915, à l'occasion du transfert des cendres de Rouget de Lisle aux Invalides.
Aujourd'hui le défilé ressemble davantage à un inventaire des troupes, même si la gaieté populaire (on ne peut dire la liesse) et les touristes lui font un triomphe. Les éléments mécanisés y occupent une plus grande place, par contre la "Légion" garde le respect de la tradition.
Les officiels se tiennent sur une estrade dressée place de la Concorde face à l'avenue des Champs-Élysées.

LES FEUX D'ARTIFICE ET LES BALS DU 14 JUILLET

La fête nationale française se caractérise par une liesse populaire .
Les bals populaires, sur les places publiques des villes et villages et dans les casernes de pompiers à Paris, restent très prisés.
Les feux d'artifice égayent souvent le milieu de soirée, à la nuit tombée.

PRISE DE LA BASTILLE LE 14 JUILLET 1789

Louis XVI ayant renvoyé Necker, le peuple redoute la disette et les bourgeois craignent la banqueroute. Manifestations à Paris ; prise de l'hôtel de ville et création du comité permanent de la commune, qui décide de prendre la garde nationale comme force armée. Celle-ci prend des armes aux invalides le 13 juillet et le 14 juillet attaque la Bastille (forteresse construite de 1370 à 1382), symbole de l'arbitraire royal (prison d'état depuis Louis XIII, les détenus y étaient envoyés sur lettre de cachet) et de la puissance royale, commandée par un gouverneur le Marquis Bernard de Launay (1740-1789) avec une garnison de 32 suisses et 82 invalides.
Les assaillants, 800 à 3000 gardes françaises sans officiers et commandés par Pierre Hulin(1758-1841) ancien sergent blanchisseur (deviendra Comte d'empire en 1806), voulaient s'emparer de poudre et de munitions. Mais après 4 h de canonnade la garnison capitule, de Launay, Losme son adjoint, Jacques de Flesselles prévôt des marchands et deux officiers Person et Miray seront massacrés après reddition.
La Bastille sera détruite l'année suivante.
En juin 1790 les assaillants dont une femme recevront le titre honorifique de "vainqueurs de la Bastille".

Médaille des vainqueurs de la Bastille :
Médaille d'or communale pour les gardes françaises, instituée le 5 août 1789 par la commune de Paris, en forme de losange et ruban tricolore, elle porte à l'avers la légende "La liberté a été conquise le 14 juillet 1789" et au revers une épée, pointe en l'air, passée dans une couronne civique. Elle fût remise à environ 100 personnes.
Couronne murale des citoyens bourgeois vainqueurs de la Bastille, en forme des tours de la Bastille, elle fût distribuée à 1000 exemplaires.

LE TOUR DE FRANCE 2017

Le parcours du Tour de France 2017

Du samedi 1 juillet au dimanche 23 juillet 2017, le 104e Tour de France comprendra 21 étapes pour une distance de 3 540 kilomètres.

Les particularités de l'épreuve
- 9 étapes de plaine
- 5 étapes avec difficultés
- 5 étapes de montagne avec 3 arrivées en altitude (La Planche des Belles Filles, Peyragudes, Izoard)
- 2 étapes contre la montre en individuel, 13 km et 23km
- 2 journées de repos

Etapes...Type............Distance...................Villes visitées

étape 1;;;....... ..14 km....... Düsseldorf - Düsseldorf
étape 2
....... 203.5 km....... Düsseldorf - Liège
étape 3
....... 212.5 km....... Verviers - Longwy
étape 4
...... 207.5 km....... Mondorf-les-Bains - Vittel
étape 5
....... 160.5 km....... Vittel - La Planche des Belles Filles
étape 6
...;;.... 216 km........ Vesoul - Troyes
étape 7
....... 213.5 km....... Troyes - Nuits-Saint-Georges
étape 8
....... 187.5 km....... Dole - Station des Rousses
étape 9
....... 181.5 km....... Nantua - Chambéry

Repos ........Périgueux

étape 10 .....;... 178 km.....;;;Périgueux - Bergerac
étape 11
....... 203.5 km.......Eymet - Pau
étape 12
....... 214.5 km.......Pau - Peyragudes
étape 13
....;.;.. 101 km.;;..... Saint-Girons - Foix
étape 14
....... 181.5 km....... Blagnac - Rodez
étape 15
....... 189.5 km....... Laissac-Sévérac l'Église - Le Puy-en-Velay

Repos ..........Le Puy-en-Velay

étape 16 ....;;... 165 km....;;;. Le Puy-en-Velay - Romans-sur-Isère
étape 17
...;;.... 183 km...;;... La Mure - Serre-Chevalier
étape 18
.;;...... 79.5 km....;... Briançon - Izoard
étape 19
....... 222.5 km....... Embrun - Salon-de-Provence
étape 20
....;;... 22.5 km..;;... Marseille / Marseille
étape 21
....;;;... 103 km....... Montgeron - Paris Champs-Élysées

 

Types détapes

contre la montre en individuel
plaine
difficultés
montagne
Repos

 

 

 

L'ÉTÉ

Dans l'hémisphère nord la saison dure 93 jours , du 21 juin (solstice d'été) au 20 septembre. Elle donne les journées les plus chaudes en juillet/août car les rayons du soleil, moins obliques, réchauffent mieux la terre.
Le beau temps attire les gens au dehors et la chaleur permet des tenues vestimentaires plus légères. Cette liberté corporelle entraîne un besoin d'évasion et l'été devient ainsi la période propice aux vacances.

LA MOISSON

Juillet dore les blés et donne le signal du début des moisons (le calendrier républicain appela "messidor", mois des moissons, la période du 19 juin au 18 juillet), qui, souvent à cause du temps, durent jusqu'en août. Ce dernier mois devient celui de la fête des moissons, dans plusieurs régions ; en Seine-et-Marne, Provins anime chaque année au mois d'août une très belle fête des moissons. .
Aujourd'hui, la moisson passe presque inaperçue ; presque car dans les champs , même de nuit, se montrent des monstres, qui en quelques heures terminent la moisson.
Jadis, la moisson consistait d'abord à faucher les épis de blé qui, réunis en bottes montées en faisceaux, finissaient de sécher au soleil.
Ensuite, récolté sur des charrettes, le blé arrivait sur une aire, grande place en terre battue, où les hommes munis de fléaux le battaient. Après la battage et la paille séparée du grain, il fallait vanner, c'est à dire séparer le grain des poussières et des déchets végétaux, afin d'obtenir le grain propre.
Plus tard apparût la batteuse, qui allégea le travail au fléau très pénible et le vannage.

...................
Battage à l'ancienne

Battage moderne
 

LE COSCOLL

LE MOIS DE JUILLET

Septième mois de l'année dans le calendrier grégorien, .
Il se classait au cinquième rang du calendrier romain primitif et de ce fait portait le nom de quintilius.
Afin d'honorer Jules César, quintilius pris le nom de julius et à l'adoption du calendrier grégorien en France il se nomma juillet.
Pour le calendrier républicain, Juillet était représenté pour dix-huit jours par messidor et pour treize jours par thermidor.

 

retour sommaire Accueilretour sommaire

01/07/2017